By continuing your visit on this website, you accept usage of cookies or other tracers. To know more click here
When you navigate on our Website, subject to your possible refusal, some information may be stored or read through your browser. In order to function properly certain services need to store those cookies: Google Analytics in order to analyze your browsing behavior and allow us to measure the traffic on our Website, Twitter and Linkedin so that you may easily subscribe to our pages on these social networks. Do you accept the storage and reading of such cookies?
I accept | I refuse

La mort numérique dans la Loi et… sur BFM Business

Olivier ITEANU interview mort numérique

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

La mort numérique est désormais dans la Loi.

La Loi n°2016-1321 pour une République numérique du 7 octobre 2016 est venue modifier la Loi informatique et libertés du 6 Janvier 1978 qui a institué la CNIL, pour y insérer des dispositions après décès.

Le texte porté par Axelle Lemaire, la Secrétaire d’État chargée du numérique et de l’innovation, insère un article 40-1 à la Loi de 1978 qui prévoit qu’en cas de décès, une personne peut “… définir des directives relatives à la conservation, à l’effacement et à la communications de ses données à caractère après son décès.”

En outre, le texte prévoit également en son II, que “en l’absence de directives (…) les héritiers peuvent accéder au traitements de données à caractère personnel …” et y exercer certains droits sur ces données.

A notre sens, ces nouvelles dispositions sont remarquables de deux points de vue.

D’une part, le droit des données à caractère personnel est fondé dans sa philosophie en Europe, sur un droit strictement personnel reconnu à la seule personne concernée, qui ne peut s’exercer qu’avec son consentement exprès et éclairé. Ces dispositions après décès, offrent une exception à ce principe puisque les héritiers dans silence du défunt peuvent exercer des droits sur ses données.

D’autre part, la Loi pour une République numérique donne par ce texte un outil juridique aux héritiers,  opposable à certaines plateformes numériques qui considèrent dans leurs CGU que ces données à caractère personnel leur appartiennent. Ça n’est pas l’avis du législateur français, sans surprise.

On en parle sur BFM BUSINESS.

Published by Olivier Iteanu the 11/04/2016 in News

See also

(Février 2021) Formation en droit du numérique au Ministère des Armées organisée par le CFMD

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience,...

(4 Mai 2020) Audience en visioconférence, le Tribunal de commerce de Paris montre la voie

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience,...

Olivier Iteanu rejoint l’Agora 41 de l’ANSSI

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience,...

Olivier ITEANU interview mort numérique

La mort numérique dans la Loi et… sur BFM Business

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience,...

(Mars 2020) – L’Usine Digitale, “Trois questions sur les SMS reçus par les Français concernant le Covid-19”

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience,...

Olivier Iteanu rejoint l’Agora 41 de l’ANSSI

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience,...

Le RGPD en pratique

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience,...

Iteanu Avocats forme au RGPD dans toute la France

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience,...

Pour la CEDH, le choc des photos ne vaut pas le poids des mots

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience,...

Réforme droit des contrats et cloud

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience,...

Facebook a du cœur

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience,...

Faut il croire au Freedom Act ?

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience,...

Subscribe to the Newsletter

Get the latest updates on high-tech legal news




    newsletter

    Iteanu Avocats

    164 rue du Faubourg Saint Honoré
    75008 PARIS


    Tél : 01 42 56 90 00