By continuing your visit on this website, you accept usage of cookies or other tracers. To know more click here
When you navigate on our Website, subject to your possible refusal, some information may be stored or read through your browser. In order to function properly certain services need to store those cookies: Google Analytics in order to analyze your browsing behavior and allow us to measure the traffic on our Website, Twitter and Linkedin so that you may easily subscribe to our pages on these social networks. Do you accept the storage and reading of such cookies?
I accept | I refuse

(21 Juin 2021) Incident OVH, quelles premières leçons tirées pour le Cloud

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

Olivier Iteanu donne une interview au magazine Solutions Numérique sur les premières leçons tirées de l’incendie survenu dans le centre de données alsacien d’OVH les 9 et 10 Mars 2021.

Selon le site Netcraft, ce seraient 3,6 millions de sites web et 464.000 noms de domaine qui seraient tombés.

Constatons tout d’abord, que ce n’est pas la première fois, en France, qu’un datacenter est ainsi touché. Il y a 15ans, c’est une panne électrique géante, y compris sur les équipements redondants prévus par le centre de données, qui avait largement perturbé l’internet français. Le datacenter qui avait subi cet arrêt massif était une Société Redbus Interhouse, qui a depuis lors disparu, absorbée par Telecity.

Nous avions alors à cet époque représentés dans une expertise judiciaire, une dizaine d’hébergeurs touchés par la panne électrique, et l’affaire avait été au final transigée, alors que le contrat proposé par la Société Redbud Interhouse et auquel avaient adhéré les hébergeurs et clients, ne prévoyait que l’émission d’Avoirs comptable en cas de défaillance.

En ce début d’année 2021, c’est l’étendard du cloud français, OVH, qui subit ce revers.

Et on peut ajouter, qu’OVH ne sera pas le dernier …

Il n’y a pas de risque 0, et il faut vivre avec ce risque.

Le devoir de chaque dirigeant d’entreprise, est dès lors de prévoir les conséquences d’un tel risque s’il survient, et, sur le plan juridique, le seul outil capable de répondre à cet enjeu, est le contrat.

C’est ce que rappelle Olivier Iteanu dans cette interview publiée par le magazine Solutions Numériques.

Subscribe to the Newsletter

Get the latest updates on high-tech legal news




    newsletter

    Iteanu Avocats

    164 rue du Faubourg Saint Honoré
    75008 PARIS


    Tél : 01 42 56 90 00